Philobulle

Du plaisir (ou de la nécessité) de croquer…
Croquer – dessiner – ce qui m’entoure, c’est pour moi une façon de goûter le monde. Chercher ses contours, ses ombres ou son « piquant », c’est essayer de le saisir dans son essence : du plus absurde au plus merveilleux, du trivial au spirituel, de l’ordinaire à l’enchantement.

Voici en vrac quelques extraits de mes carnets :

croq6croq1